iTunes

Apple annonce la disparition d’iTunes afin de se focaliser sur le streaming

Cela fait déjà quelque temps que le bruit court : Apple réfléchirait à fermer iTunes, son logiciel de lecture et de gestion de bibliothèque multimédia numérique. C’est à présent chose faite (ou presque). En effet, la multinationale a profité de sa Worldwide Developers Conference (WWDC), qui s’est tenue lundi 3 avril dernier à San José, en Californie, pour annoncer la disparition d’iTunes sur les Macs. Le responsable logiciels d’Apple, Craig Federighi, a expliqué que cette mesure serait effective à l’automne prochain. À l’issue d’une mise à jour, iTunes sera alors remplacé par, non pas une, mais trois applications (déjà disponibles sur iPhone et iPad) : Apple Music, Apple TV et Apple Podcasts. On vous explique tout.

Un logiciel innovant et révolutionnaire

Lancé au début des années 2000, iTunes avait révolutionné l’industrie musicale, alors en pleine crise. Par la suite, le logiciel avait été rendu disponible gratuitement sur tous les ordinateurs mac et appareils mobiles fonctionnant de la marque, mais également sous Windows. Avec celui-ci, il était possible d’écouter de la musique, des radios et des podcasts. Il permettait aussi de créer des playlists et de synchroniser du contenu depuis un ordinateur sur un appareil iOS. Puis, en 2003, Apple avait lancé l’iTunes Store, un magasin en ligne permettant d’acheter et de télécharger des chansons, mais également de louer et d’acheter des films, des séries, des clips, etc.

L’avenir d’iTunes : trois applications

Mais, à cause du développement du streaming et de l’expansion du streaming par abonnement, iTunes et le téléchargement légal de manière générale sont depuis devenus obsolètes. Ainsi, après une mise à jour du système d’exploitation (soit macOS 10.15, aussi connue sous le nom de code « Catalina »), le logiciel laissera la place à trois applications distinctes, Apple Music, d’Apple TV et d’Apple Podcasts. La mise à jour devrait également donner accès aux mêmes fonctionnalités, dont la synchronisation. Il s’agit donc d’D’ailleurs, le contenu disponible dans le logiciel iTunes devrait être transféré dans ces trois applications.

Cependant, iTunes ne devrait pas disparaître des ordinateurs sous Windows.

Un tournant décisif pour le géant à la pomme

De cette manière, Apple tente de rivaliser sur le marché du streaming, où la concurrence y est rude et serrée. Il faut savoir qu’Apple Music est pour l’instant le service de streaming musical le plus utilisé aux Etats-Unis, avec 28 millions d’utilisateurs contre 26 millions pour Spotify (Source : Les Echos).

Au cours de cette conférence, la multinationale a également révélé l’arrivée de quelques autres nouveautés, comme une nouvelle version de son système d’exploitation, iOS 13. Alors, l’année 2019 sera-t-elle une année cruciale pour le géant Apple ? Est-ce que cet événement marquera la fin du téléchargement légal ? Affaire à suivre.

Rédacteur en Chef / Creative Director & Social Media Strategist @ www.artfluence.fr

One Ping

  1. Pingback: Apple Music dépasse les 60 millions d’utilisateurs payants

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *