Claire Keim part en live sur Twitter

L’important lorsqu’on s’aventure sur les réseaux sociaux est de trouver sa propre façon de communiquer pour intéresser et engager sa communauté.

En révélant le 10 septembre aux fans de sa page Facebook « En ce moment, je fais n’importe quoi sur Twitter, autant que vous en profitiez », la comédienne et chanteuse Claire Keim a manifestement trouvé la sienne.

Depuis le 5 septembre, elle poste donc sur le réseau social à l’oiseau bleu – avant de de le partager sur ses autres plateformes – des vidéos loufoques et déjantées dans lesquelles elle s’amuse à reprendre des chansons des années 80/90 face caméra, jouant du piano,  avec des mises en scène très particulières.

Le dispositif est toujours le même. Un plan fixe, devant un clavier, dans l’intimité de ce qui s’apparente être une pièce bureau au sein de son domicile. La plupart du temps, elle y apparait nature et pas maquillée, affublée d’un accessoire en lien avec la reprise du jour et mimant des sketchs.
 
Les vidéos s’accompagnent du même hashtag #chansonspourlesieuvs 

C’est étonnant. Déconcercertant. Et très drôle. L’oeil malicieux, on sent qu’elle se délecte de cet espace de liberté et de lâcher prise qu’elle s’est octroyée.

Cette mise à nu la rend touchante et attachante.
« J’ai fait un premier truc à l’arrache pour me faire plaisir et peut-être et comme j’ai été cueillie par la réaction des gens, j’ai voulu jouer encore » raconte-t-elle pour expliquer sa démarche. 
Ses vidéos font un carton, cumulent chacune près de 200 000 vues et engrangent de très nombreuses réactions. Certains internautes sont effondrés mais la majorité réagit avec enthousiasme. LCI qualifie même ces performances de « phénomène ».

 
Puis patatras… Claire Keim sonne la fin de la récré et l’annonce dans un post du 22 septembre avec une photo d’elle, enfant, arborant un sourire espiègle et éclatant.

Une façon de clôturer avec panache cette séquence étonnante. Merci pour ce moment…

Share

Rédacteur en Chef / Creative Director & Social Media Strategist @ www.artfluence.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *