© Groover

Groover : la start-up qui ré-invente la manière de promouvoir la musique

Groover (voir ce lien) est une start-up lancée en mai 2018 par Romain Palmieri, Dorian Perron, Rafaël Cohen et Jonas Landman. Diplômés de l’ESSEC, de l’Université Paris Dauphine ou encore de Polytechnique, les quatre fondateurs se sont rencontrés sur les bancs d’UC Berkeley en Californie. Leurs expériences respectives de l’industrie musicale les ont amenés à réfléchir à une nouvelle manière de promouvoir la musique. Est alors né Groover, une plateforme conçue dans le but d’aider les musiciens à se développer.

Groover, un concept qui se veut innovant et pratique

Groover est une plateforme web qui met en relation les artistes émergents qui souhaitent promouvoir leur musique d’un côté, et les acteurs de l’industrie musicale de l’autre. Ces derniers sont les « influenceurs », c’est-à-dire des médias, des journalistes, des chaînes YouTube, des radios, des playlists et des labels influents dans le milieu.

Le fonctionnement de la plateforme est simple. L’artiste (ou son représentant) choisit un morceau qu’il souhaite envoyer à des influenceurs. Il ou elle effectue ensuite sa sélection parmi une liste d’environ 200 influenceurs. Puis, il règle la facture, soit 2 euros par contact sélectionné. Le panier moyen d’un artiste équivaut à vingt influenceurs, soit une somme de 40 euros.

Les influenceurs reçoivent un euro pour écouter le morceau et envoyer un rapport à l’artiste. D’ailleurs, ceux-ci disposent d’un délai d’une semaine pour répondre au concerné. Dans le cas contraire, l’artiste récupère ses crédits, ce qui lui permet de contacter quelqu’un d’autre. L’écoute est donc garantie, et le musicien est censé obtenir un avis constructif sur son morceau.

En ce qui concerne le business model, Groover fonctionne selon un système de commission à 50%. Ainsi, sur les 2 euros, un euro est reversé à l’influenceur. L’euro restant revient à la start-up.

Une plateforme qui veut faciliter les échanges dans le monde de la musique

L’équipe de Groover travaille constamment à l’amélioration d’un système de filtres et d’algorithmes de recommandation poussés. De ce fait, les artistes peuvent faire un choix parmi tout un panel de genres et de sous-genres musicaux. Ils peuvent contacter les personnes les plus à même de les conseiller. De leur côté, les influenceurs, toujours à la recherche de nouveaux talents, n’ont pas à faire le tri par rapport à leur ligne éditoriale.

Des résultats encourageants et des récompenses méritées

Selon les dernières mises à jour, la plateforme regrouperait 201 influenceurs (dont Délicieuse Musique, Aficia, Electro Posé, Raje, Radio Néo, Tôt ou Tard, etc). Ceux-ci sont majoritairement francophones (de France, de Belgique et du Canada). 25 000 morceaux auraient été envoyés, dont 6 000 auraient été partagés à travers des articles, des playlists et des diffusions à la radio.

En parlant de diffusion radio, Groover bénéficie d’un partenariat avec Radio France depuis peu. Dans le cadre de celui-ci, les deux partenaires repèrent des talents émergents, parmi ceux qui ont envoyé leurs morceaux sur la plateforme en avance. Quelques morceaux ont depuis été diffusés sur Fip, une des radios musicales du groupe.

La plateforme se cache également derrière quelques « success stories ». En effet, Groover, c’est aussi près de 30 signatures en labels et tourneurs. Par exemple, Coral Pink est maintenant chez Nice Guys, la branche indie pop de Délicieuse Musique. Leur dernier morceau, baptisé « School Boy », est sorti fin janvier 2019.

Pour son initiative, Groover a notamment remporté le Prix Coup de Coeur du Jury au MAMA Festival & Convention en octobre 2018.

Quelles perspectives d’avenir pour cette start-up ?

En janvier 2019, l’équipe de Groover, qui s’est élargie, aurait organisé une levée de fonds à hauteur de 500.000 euros, une somme visant à recruter des développeurs. Leurs prochains buts : améliorer la plateforme et développer des relations avec d’autres influenceurs, notamment dans de nouveaux pays en Europe, comme au Royaume-Uni, en Allemagne et en Scandinavie.

À noter que Groover sera présent le 25 mai prochain au Point Éphémère, à l’occasion de la troisième édition de Music Up !, l’événement innovation et musique.

Rédacteur en Chef / Creative Director & Social Media Strategist @ www.artfluence.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *