Jean-Louis Aubert en tournée Premixes

Jean-Louis Aubert s’entoure de quatre hologrammes sur scène

Après une tournée avec les Insus de 2015 à 2017, Jean-Louis Aubert a entrepris une tournée solo, PRÉMICES, dans les théâtres, opéras et scènes nationales de France. Puis, au printemps 2019, l’auteur, compositeur et interprète a présenté une seconde tournée acoustique solo, PRÉMIXES. C’est dans le cadre de celle-ci qu’il est monté sur la scène du Théâtre Mogador lundi 20 et mardi 21 mai derniers. Pour ces deux performances, l’ex chanteur de Téléphone et des Insus n’était pas si seul. Grâce à une technologie unique, l’artiste était en fait accompagné de quatre hologrammes, qu’il commandait en direct.

Une première mondiale

Lundi et mardi derniers, il n’y avait pas un Jean-Louis Aubert, mais cinq, dont trois à la guitare, un au piano et un aux percussions. Les hologrammes du chanteur étaient alors projetés grâce à une technologie avancée, contrôlée par lui-même, et ce en direct. Ce dispositif unique étant utilisé sur une scène pour la toute première fois, il s’agissait là d’une exclusivité mondiale.

Un spectacle à couper le souffle

Sur scène, Jean-Louis Aubert commandait des boîtiers photo-vidéo à l’aide de son pied. Ces boîtiers le filmaient, puis diffusaient les images en boucle sur des écrans tout autour de lui. Un autre hologramme, en noir et blanc, apparaissait également. Ainsi, tout au long du show, de nombreuses animations apparaissaient. Les spectateurs ont pu découvrir, parmi celles-ci, des pluies d’étoiles et des vagues maritimes, etc. Ceux-ci étaient également plongés dans divers décors, à savoir « une maison en coupe, avec combles sous verrière, des phares, une forêt, une cabane ouverte avec roue à aubes … » (Le Monde).

De Jean-Luc Mélenchon à Jean-Louis Aubert

Selon le Parisien, Jean-Louis Aubert a fait le tour des sociétés spécialisées dans l’holographie, voyageant du Japon au Canada, pour finalement tomber sur Adrénaline Studio. C’est cette start-up parisienne qui est à l’origine de l’hologramme de Jean-Luc Mélenchon. Lors de la dernière élection présidentielle, l’homme politique avait alors pu animer deux réunions en même temps, une à Lyon et l’autre à Aubervilliers. Pour que Jean-Louis Aubert puisse réaliser cette performance, il a fallu attendre trois ans de mise au point.

Pendant 2h30 de concert, le chanteur de soixante-quatre ans a joué les tubes qui ont marqué sa carrière, ainsi que de nouvelles chansons. Celles-ci seront incluses sur son prochain album, qui devrait sortir à l’automne. Jean-Louis Aubert poursuit sa tournée dans toute la France. Il sera notamment au Bataclan, à Paris, les 7, 8, 14 et 15 novembre prochains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *