MUZEEK

MUZEEK : l’Intelligence Artificielle au service de la musique à l’image

Née en 2017, MUZEEK est une start-up française qui utilise l’Intelligence Artificielle pour générer de la musique dédiée à la synchronisation musicale. Derrière cette initiative, on retrouve l’auteur-compositeur André Manoukian et l’ingénieur Philippe Guillaud, expert de la Silicon Valley et fondateur de NagraID Security. Celle-ci vise à révolutionner le marché des librairies musicales, tout en respectant le droit d’auteur. Sa cible : les producteurs, les vidéastes et les podcasteurs qui souhaitent trouver la musique parfaite pour leurs contenus.

Pour la petite histoire …

Avec MUZEEK, André Manoukian n’en est pas à son premier coup d’essai. En effet, l’artiste, également chroniqueur TV, producteur radio et ancien juré de l’émission « Nouvelle Star » avait déjà tenté de percer le marché de la création de musique à la demande. En 2015, celui-ci lance iMuze avec son associé Yacin Bahi. Mais, la start-up ne parvient pas à se positionner sur un marché.

Cependant, fin 2017, Manoukian fait la rencontre de Philippe Guillaud, qui réussit à redonner un second souffle au projet. iMuze renaît alors sous le nom de MUZEEK, soit la contraction de MUSE et GEEK.

Principe et fonctionnement de MUZEEK

MUZEEK se veut être l’outil idéal qui permet aux créateurs audiovisuels d’utiliser diverses fonctionnalités pour leurs contenus vidéo, à savoir ajout de musique, pré-mixage et ajout de sous-titres.

Le fonctionnement est simple : à partir d’une bibliothèque musicale de plus de 15.000 œuvres, et grâce à un algorithme, des centaines de variations uniques sont générées et synchronisées à l’image. MUZEEK met à disposition quatre outils de synchronisation automatique différents, à savoir Saas, un logiciel macOS (Muzeek Pro), un plug-in Adobe et des APIs.

Chaque chose est pensée pour pouvoir répondre aux besoins des utilisateurs, pour que ceux-ci trouvent la tonalité, le style, le mood, le type d’instrument et la durée parfaits pour leur création.

La plateforme permet également de partager le contenu final sur les réseaux sociaux. MUZEEK a donc trois mots d’ordre : « générer, synchroniser, publier », et ce en toute simplicité et rapidité.

Pour bénéficier de ce service, les utilisateurs peuvent souscrire à différents abonnements, selon leurs besoins. Les tarifs vont de 19 à 400 euros.

Une volonté de réunir une communauté d’artistes …

De cette manière, MUZEEK permet également de faire le lien entre les producteurs de contenu audiovisuel, les artistes et les éditeurs.

En effet, la start-up française alimente sa base de données musicales grâce aux artistes et compositeurs. Ceux-ci distribuent leurs œuvres tout en conservant leurs droits d’auteur. Les licences d’exploitation utilisées tendent ainsi à être transparentes et respectueuses de ces artistes.

… et de leur fournir une plateforme de création pratique et innovante

De plus, les artistes et compositeurs de musiques à l’image peuvent accéder à un nouveau processus de création via la plateforme. Celui-ci est dit « unique en son genre » et permet de faciliter la création, mais également d’être rémunéré et de se faire reconnaitre.

MUZEEK, c’est donc la possibilité d’aider « les artistes à entrer dans la nouvelle ère de la composition musicale, grâce à notre procédé de création musicale augmentée unique au monde ». L’humain et l’émotion artistique se retrouvent donc au cœur du projet.

Quel marché pour la start-up ?

Pour l’instant, on retrouve parmi leurs références des clients comme le média LoopSider, le HUB Institute, MyLittleParis, etc.

Comme l’a expliqué André Manoukian, les clients de MUZEEK se positionnent sur le marché traditionnel de la musique de films et de séries télévisées. La start-up souhaite également dénicher des clients au sein de l’industrie du cinéma, mais « sans casser le couple réalisateur-musicien » (Sources : Les Echos). Elle souhaite également s’étendre sur le marché internationale.

Alors, MUZEEK deviendra-t-elle « le Netflix de la musique de synchronisation à l’image » ?  C’est du moins ce que souhaite Manoukian (Sources : Les Echos).

Retrouvez l’équipe de MUZEEK ce samedi 25 mai au Point Ephémère à l’occasion du salon Music Up !.

Rédacteur en Chef / Creative Director & Social Media Strategist @ www.artfluence.fr

One Ping

  1. Pingback: Studytracks vous aide à réviser vos leçons ... en chanson

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *