"Sanpo" / Sourdoreille

Sourdoreille : retour sur « Sanpo », la série de clips musicaux dédiée aux beatmakers

Aujourd’hui, nous vous présentons le travail de Sourdoreille. Il s’agit d’un collectif de journalistes et vidéastes spécialisé dans les musiques actuelles, les cultures alternatives, les nouveaux médias et la fête libérée. Sourdoreille, c’est un webzine, mais également une chaîne YouTube. Un certain nombre de contenus vidéos sur la musique y est publié : interviews, émissions, concerts live, etc … Ici, on s’est intéressé à « Sanpo », une série de dix clips musicaux qui met en lumière le travail de beatmakers.

Une série qui veut faire voyager nos sens

Cette série est composée de dix épisodes, à raison d’un épisode publié par semaine depuis dix semaines. La série est donc enfin complète ; le dernier épisode est sorti à la fin du mois d’avril dernier.

Le principe de la série est plutôt novateur : filmer des images de quartiers de villes japonaises en s’y baladant, puis mettre en musique ces images, tel un clip inversé. Fasciné par le Japon, c’est le réalisateur Grégory Sacré (Gokaiju) qui est à l’origine de ce projet. Il en a eu l’idée alors qu’il se promenait dans les villes du pays en écoutant de la musique. D’ailleurs, « Sanpo » signifie balade ou marche relaxante dans la langue. Avec cette série, le réalisateur nous emmène pour « une découverte musicale et sensorielle du Japon ».

La composition musicale mise en valeur

Ce projet a nécessité plusieurs disciplines artistiques, à savoir la prise de vue, la composition musicale mais aussi la calligraphie et le montage. Le réalisateur souhaitait ainsi assembler la vision de différents artistes.

Parmi ces disciplines, la série allie notamment musique et images. La musique est en effet au cœur de ce projet, dont l’un des buts est de mettre en lumière de talentueux beatmakers des quatre coins du monde. En fait, Sourdoreille explique que le réalisateur voulait faire une pierre deux coups, soit « faire découvrir des localités du pays en même temps que des artistes du monde ».

Sacré a fait appel à dix beatmakers et compositeurs, pas forcément médiatisés, qu’il a découvert sur des plateformes comme Bandcamp et Soundcloud. Chacun d’entre eux a composé un son inédit pour l’occasion, rendant les épisodes uniques. Vous pouvez découvrir les compositions de 97SPECIAL, Vanilla, Yakuzas, Ol’Burger Beats, etc, sur YouTube ou sur le site de Sourdoreille.

De plus, les dix épisodes permettent de naviguer entre les différents genres et sous-genres des musiques électroniques. Cela va de l’hip-hop lounge au downtempo, de la trip-hop à la jungle lo-fi, du groove au nu disco, et bien plus encore.

Ces dix poèmes nippons méritent vraiment d’être vus et écoutés ! Vous pouvez également lire l’interview de Sacré ici si vous souhaitez en savoir plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *