Getty Images

SPLITS, l’application qui facilite la signature de contrat entre auteurs-compositeurs et artistes

Il y a peu, Create Music Group, une entreprise américaine spécialisée dans la distribution musicale (entre autres), a lancé l’application mobile SPLITS (source : Music Business Worldwide). Celle-ci permet de faciliter la signature de contrat entre les auteurs-compositeurs, les artistes et leurs producteurs.

SPLITS est une application entièrement gratuite, qui veut éliminer les tensions entre les différentes parties (auteurs-compositeurs, artistes, producteurs, etc). En générant des contrats, elle permet de répartir les royalties obtenues après exploitation, afin que chaque personne soit rémunérée équitablement. 

Le fonctionnement est simple et rapide : après avoir ouvert l’application, l’auteur-compositeur doit créer un nouvel accord. Pour cela, il doit saisir les informations relatives à son titre, ajouter des collaborateurs, puis définir le pourcentage de répartition du montant total. Celui-ci suit donc deux mots d’ordre : sécurité et transparence. 

L’application se charge ensuite d’envoyer une notification, ainsi qu’un extrait de la chanson aux concernés. Pour accepter l’offre, il suffit de cliquer sur « accepter« . Cependant, si le contrat ne convient pas, il est possible de faire des ajustements. Enfin, une fois que toutes les parties ont accepté le contrat, chacune d’entre elles reçoit un email ; l’auteur et sa maison d’édition également.

Selon Music Business Worldwide, le co-fondateur de l’entreprise, Alexandre Williams, aurait eu l’idée de cette application. Après avoir été testée par plusieurs acteurs de l’industrie, celle-ci a été mise à disposition dans l’Apple Store uniquement (voir lien ici). 

Les acteurs de l’industrie ont été nombreux à saluer l’initiative. PittThaKid, un producteur qui a notamment travaillé avec Jaden Smith et 2 Chainz, est même allé jusqu’à dire que l’application changeait totalement la donne.

Alors, SPLITS, une véritable innovation sur le point de révolutionner l’industrie musicale ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *