TuneCore confirme la très forte progression du heavy metal en streaming

Face à l’hégémonie du rap sur les plateformes de streaming, nous nous demandions quel autre genre musical était en mesure de revendiquer une petite part restante de ce gâteau digital. Les derniers chiffres publiés par le distributeur on line TuneCore viennent de nous donner un élément de réponse : Le heavy metal est le genre qui connaît la plus forte progression.

Des revenus en hausse pour les artistes utilisant TuneCore
Cette plateforme fondée en 2005 aux États-Unis, acquise par Believe Digital en 2015, propose des formules d’abonnement contre la possibilité donnée aux artistes et labels indépendants de distribuer leur musique en conservant 100% de leurs royautés sur plus de 150 plateformes digitales et services de streaming à travers le monde.
 
La plateforme a d’ailleurs annoncé que les revenus générés par les artistes utilisant ses services, tous genres musicaux confondus, ont atteint 83 millions de dollars au premier trimestre 2019. Cela représente plus de 21% par rapport au premier trimestre 2018. Cette progression permet aux revenus générés par les artistes d’atteindre un total 1,5 milliards de dollars.
 
Parallèlement à l’accroissement des revenus liés à la distribution digitale, TuneCore nous informe que les revenus liés à l’administration des éditions ont bondi de 42%. Ceux provenant de la monétisation des contenus publiés sur YouTube ont bondi de 48% en 2018 par rapport à 2017.
 
La croissante popularité des artistes « Heavy Metal »
Le distributeur digital insiste sur le fait que les revenus générés par les artistes « Heavy Metal » ont augmenté en 2018 de 154% par rapport à l’année 2017.
 
La progression de ce genre musical se targuant même de devancer d’autres styles comme le R&B/Soul ou la J-Pop qui se « contenteraient » respectivement d’une croissance de 68% et de 133%.
 
D’autres chiffres viendraient corroborer cette embellie : Entre 2017 et 2018, l’écoute du métal aurait progressé de 28% sur Spotify. Le Top 3 serait notamment dominé par Metallica, Guns N’ Roses et Rammstein.
 
Jérome Riera, directeur artistique et marketing de la branche française du mythique label Nuclear Blast, la fine fleur du métal moderne, nous éclaire sur la signification de ces chiffres :
 
« Cela vient surtout du fait que le style commence seulement à trouver un public sur le digital. Le metal est encore largement un marché physique (quasi 80%) car le public est très attaché à l’objet. Ce sont des fans avant d’être des consommateurs. Ce n’’est pas tant une révolution qu’un signe d’adoption du modèle du streaming qui arrive maintenant sur des styles qui étaient encore réticents à ce mode d’écoute ».
 
Il reste donc encore beaucoup de chemin à parcourir pour que le heavy metal détrône le rap sur les plateformes de streaming. Mais tous les espoirs sont permis.
 
Quelques playlists pour (re)découvrir les classiques du genre
 
Pour les amateurs du genre, nous avons demandé à ce spécialiste de nous dresser et commenter une sélection de playlists à (re)découvrir :
 

Rédacteur en Chef / Creative Director & Social Media Strategist @ www.artfluence.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *